Accueil arrow Carnets arrow Suisse arrow la Suisse
Saturday, 08 May 2021
la Suisse E-mail Imprimer
Classement utilisateur: / 8
MauvaisBon 
Ecrit par FADM  
Thursday, 18 May 2006

Suisse

Il n'y a pas à dire, ces suisses, ils ont le sens du business. A peine a-t-on  passé la frontière que nous voila délestés de 35 €. Il faut dire que le creusement et l'entretien du tunnel du Grand St Bernard représente un travail colossal et qu'il faut bien l'entretenir.

Nous plongeons vers la vallée. Je ne sais pas si le climat est différent de part et d'autre de la vallée, mais ici, tout à l'air plus vert.

a première nuit en suisse nous donne l'occasion de mettre le site à jour. Martigny est une jolie petite ville bien propre. Première impression, les suisses respectent le code de la route à la lettre et s'arrêtent bien avant que vous ne soyez engagés sur les passages protégés. A la fin ça en deviendrez presque dangereux tant on n'est tenté de traverser sans regarder.

Nous longeons les alpes en direction de Brig. La route serpente dans les vignobles à flancs de coteaux, traverse de jolis petits villages. Nous nous arrêtons dans l'un d'eux où se tient une fête de la musique. Les acteurs en costumes folkloriques vont nous offrir une musique qui nous tiendra éveillés une partie de la nuit. Ce n'est pas grave nous sommes en vacances. Nous aurons le temps de récupérer.

Nous quittons Brig en longeant le Rhône. C'est un ravissement, un spectacle de chaque instant d'une grande beauté. Les paysages enchanteurs se succèdent.  On ouvre grand les yeux pour mieux graver les paysages dans nos mémoires. Nous nous arrêtons pour photographier, filmer,  arroser le tout de superlatifs.

chalet suisse canton du vallais  

Turka. La route s'arrête là, brutalement. Nous nous renseignons, angoissés. Avec un grand sourire plein d'innocence on nous annonce que les cols permettant de sortir de la vallée sont fermés à cette époque de l'annnnée pour encoorre une bonnnne quinnzainne. Nous venons de parcourir plus de cent kilomètres. Va-t-il  falloir rebrousser chemin ? Non bien sur ! En suisse tout est prévu. Au terminus de la route nous sommes dirigés vers une petite gare ferroviaire et les camping-cars sont chargés sur un wagon. Astucieux !

Les vingt minutes de traversée, dans le noir le plus total sont éprouvantes surtout pour Masya qui angoisse. Realp, terminus. Nous prenons la direction de Zurich. A peine entamons-nous la descente que nous nous arrêtons, ébahis par la fascination de l'endroit : Teufelsbrucke. Il y a là quelque chose de fascinant, voire de maléfique, tant la force dégagée par les lieux vous prend. Nous sommes au fond d'un cirque géologique impressionnant  ou coule un torrent impétueux. Dans ces lieux eu lieu en 1779 une bataille mémorable qui opposa soldats français et soldats russes, pour la prise du pont enjambant le torrent qui ce jour là coula rouge. Une plaque commémore les lieux côté français tandis que le blason de l'armée russe est sculpté dans la montagne. 

pontdeteufesbrucke

 

Passé Altdorf, nous flânons sur  les berges du lac. Ici, St Tropez  porte les noms de Gersau, Vitznau, weggis. Sur les eaux calmes, naviguent tranquillement de jolis voiliers qui pour la plupart ne verront jamais la mer. Les Ferrari ronronnent doucement, à l'image de ce fort joli pays.

Zurich, quoi dire, une grande ville à l'image de beaucoup d'autres, on ne s'attarde pas. Peut être n'avons-nous pas raison, mais il faut faire des choix, sinon, nous sommes partis pour trente ans.

La route plein Est direction l'Autriche me rappelle chez nous. Paysages vallonnés parsemés de villages typiques. Ca et là, un troupeau qui pâture. Par moments une « bonne » odeur de lisier que les agriculteurs épandent abondamment nous invite à poursuivre notre chemin.

Halte Zoll ! Nous n'avons rien vu venir nous venons de traverser le Liechtenstein et nous rentrons en Autriche.

Dernière mise à jour ( Monday, 28 April 2008 )
Top! Top!