Accueil arrow Carnets arrow Thailande arrow Thailande 1/3
Saturday, 08 May 2021
Thailande 1/3 E-mail Imprimer
Classement utilisateur: / 8
MauvaisBon 
Ecrit par FADM  
Tuesday, 06 February 2007

Thailande :  du 12 au 16 janvier 2007, 1900 kilometres

Formalités rapides des deux côtés et nous roulons « chez nous ». Masya retrouve son pays après huit ans  « d'exil ». En quelques secondes elle se transforme en véritable pipelette. Elle rayonne.

Je me souviens pour y avoir roulé il y a quelques quinze ans de cette route qui relie le sud du pays à Bangkok, la capitale. Route dangereuse où la nuit il valait mieux s'arrêter pour ne pas affronter les chauffeurs hystériques de bus ou camions gavés d'amphétamines et de whisky pour tenir le coup. 

 

Cette époque est révolue. On progresse sur une belle route à quatre voies complètement gratuite  qui traverse le pays du sud au nord. Les conducteurs sont devenus respectueux du code de la route. Très souvent l'autoroute s'élargie de quatre à six voies supplémentaires le temps de traverser les petites  villes. De plus les plastiques qui ornaient autrefois les bas côtés ont disparu.

Quel effort a été accompli par ces gens, surtout après la grave crise économique qu'a connue ce pays. Chapeau bas !

Nous nous arrêtons souvent  pour nous gaver de fruits extraordinaires qui nous provoquent depuis les étalages sur le bord de la route. Nous nous étions régalés en inde, mais ici, sans être chauvin, c'est autre chose. Ils sont meilleurs, plus doux, plus sucrés, plus parfumés. Question de climat certainement.

                 

Nous succombons également aux préparations à base de riz : riz au lait de coco braisé dans des bambous, riz à la banane etc.... Il va falloir surveiller la ligne. De plus les prix sont dérisoires. Imaginez un peu, nous mangeons à quatre, l'équivalent de nos plats du jour chez nous pour deux euros. Du coup, fini la cuisine dans les camping-cars.

                                     

Ah, j'oubliais, depuis la Malaisie, personne ne nous importune plus pour visiter, regarder les véhicules.    

Nous contournons Bangkok pour rejoindre Nakon Sawan, trois cent cinquante kilomètres plus au nord. Nous y arrivons de nuit. Kaï, notre amie du Lot nous y attend. Elle a les cours universitaire de Kachiri et en plus dans ses bagages elle nous a amené du foie gras et du bon vin de Cahors. Quelle remarquable attention ! Nous festoyons dans la chambre qu'elle occupe chez sa tante.

               

Il est temps pour nous de prendre la direction de Uthumphon phisai , dans l'Est du pays. C'est à proximité de cette localité que la maison familiale se situe.

Le camping car de Khamsy nous suit,  plus pour longtemps. Chacun  va passer quelques mois dans sa famille respective. Chaiyapum, l'heure de la séparation est arrivée. Nous continuons plein est et Khamsy part plein nord, direction Non Kai et la frontière du Laos.

Après avoir passé deux jours à Surin chez deux sœurs de Masya, nous arrivons enfin à Tambon kokjan où nous posons non valises.

Comme je le disais un peu plus haut, nous allons rester ici quelques temps. Je ne vais cependant pas oublier le site et ne vous laisserez pas sans nouvelles. J'ai en préparation une page sur la vie d'un village Thaï, loin des plages ou des spots touristiques.

 

Dernière mise à jour ( Sunday, 11 December 2011 )
Top! Top!