Accueil arrow Carnets arrow France arrow les derniers jours en france
Saturday, 24 October 2020
les derniers jours en france E-mail Imprimer
Classement utilisateur: / 14
MauvaisBon 
Ecrit par FADM  
Saturday, 13 May 2006

France

Nous passons notre première nuit en solitaire à Pont de Salars dans l'Aveyron, certainement un des lieux ou l'eau est la plus chère surtout pour les camping-cars : 2 € les 8O litres. (CCars welcome...)

Après un regard impressionné sur le viaduc de Millau, nous longeons les vertigineuses gorges du Tarn et pénétrons dans les Cévennes, terres de légendes ponctuées d'impressionnantes forteresses malheureusement souvent en ruines et quelquefois restaurées avec bonheur comme le château de Grizac à Pont de Montvert qui vit naitre le pape Urbain V qui régna une courte partie du 14° siècle sur l'église catholique et ramena à Rome le Saint Siège.

Les Stes Maries de la Mer, à partir de là et jusqu'à Port grimaud, je vais rouler sur les traces de mon passé. Il y a trente ans de cela, jeune gendarme, je venais en renfort pour la fête des gitans. C'est ici, dans l'église du village que se trouve la vierge noire, leur vierge, qu'ils viennent baigner une fois par an. A cette occasion, plusieurs dizaines de milliers de gitans se rassemblent pour leur grand pèlerinage. Ils viennent de toute l'Europe et pendant une semaine, le village résonne des accords de guitare et de mélodies nostalgiques.


 


 

Marseille : Notre Dame de la Garde, la bonne mère ; le vieux port, la canebière, la corniche : tant de lieux chargés de souvenirs.

Les calanques de cassis et d'ailleurs, inaccessibles en camping car comme la plupart des lieux de la côte malheureusement. L'interdiction de stationner de ces véhicules sera du reste le panneau le plus rencontré sur le parcours. Il se dit un peu partout que la cause en est les gens du voyage. La peur des municipalités de les voir s'installer.

St Tropez , la cohue du bord de mer de St Tropez , là ou il faut être vu, près du Port, où s'alignent les magnifiques bateaux ; les ruelles étroites et paisibles pleines de charme des hauteurs désertées.

Port Grimaud, ma dernière affectation en Provence. Je retrouve le bungalow d'où nous surveillions la plage. Les lieux n'ont guère changés. La cité lacustre, ses petits ponts, ses canaux où glissent lentement quelques embarcations jusqu'à leurs amarres. A la voir, on pourrait croire que comme Venise, elle renferme des siècles de secrets. Détrompez-vous, elle fut construite sur une centaine d'hectares de marécages dans les années 60 à une vitesse hallucinante.


 


 

Ensuite la côte défile. Les somptueuses villas, cachées derrière les pins dominent la mer. Les noms, synonymes de luxe défilent : Ste Maxime, Cannes, Juan les Pins, Antibes, Nice, villefranche-s-mer, Beaulieu et Monaco.

Monaco et son rocher en plein préparatifs du grand prix de Formule 1. Le stade Louis II. Les enfants se précipitent aux fenêtres. Un second passage pour la photo. En temps normal il n'est pas facile de stationner, aujourd'hui c'est impossible. Dommage, la visite du palais sera pour une prochaine fois.

A menton nous tournons plein nord. Nous quittons l'agitation du bord de mer pour la sérénité de la montagne. Vite, très vite nous prenons de l'altitude. Nous roulons que les routes du rallye de Monte-Carlo jusqu'à Sospel puis c'est l'Italie par le tunnel de Tende. La pluie nous a rattrapés.


Dernière mise à jour ( Monday, 28 April 2008 )
Top! Top!